Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Mon scrapblog

Scrapbooking, Carterie et autres loisirs créatifs


Colorisation d'un motif Magnolia à la distress


undefined
Introduction


          Comme vous l'avez peut-être constaté en parcourant les blogs de scrapbooking et carterie, les tampons Magnolia sont à la mode en ce moment. Il existe de nombreuses façons de les mettre en couleur, mais mes techniques préférées restent celles donnant un rendu "aquarelle". 

          J'ai moi même cherché en vain des fiches techniques en français explicant de façon détaillée  les techniques existantes. Aussi, après avoir expérimenté plusieurs techniques, j'ai décidé de détailler pas-à-pas la colorisation d'un motif à la distress. Il s'agit de ma technique personnelle et il doit en exister d'autres, mais j'espère juste que ce tutorial permettra de vous aider à vous lancer et de répondre à certaines questions que vous vous posez.




Avantages de la technique à la distress :

            -         Les encres Distress peuvent être utilisées de multiples façons (vieillir un papier, créer des                 fonds, tamponner des motifs…) et font déjà souvent partie de notre matériel de base.
 
            -         Le rendu est toujours très homogène (contrairement à certaines aquarelles riches en pigment).
 
      -         Des couleurs vives


Inconvénients :

-         Le choix en couleur est limité (gamme de 24 couleurs dont 5 marrons).
-         L’encombrement : si on opte comme moi pour les encreurs plutôt que pour les recharges.
-         Leur utilisation n’est pas très pratique.
-         Le prix (compter environ 5,30 euros pour un encreur)


Le matériel :

undefined


Le choix de votre matériel peut influer sur la qualité finale de votre travail. Voici donc les points sur lesquels vous devez porter votre attention :


-
L'encre : Le choix de l’encre utilisée pour tamponner le motif est très important, dans le sens où le motif va être aquarellé (utilisation d’eau). L’encre ne doit donc pas être soluble dans l’eau. Ainsi, je conseil d’utiliser l’encre Versafine. Résistante à l’eau, elle donne également un excellent rendu des détails et se nettoie très facilement (contrairement à la Stazon, qui elle aussi résistante à l’eau ne se nettoie qu’avec des nettoyants adaptés).

undefined- Le papier : Le choix du papier est le 2ème critère important pour la réussite d'un motif aquarellé. Préférez donc un papier Aquarelle assez épais (qui gondolera moins sous l'effet de l'eau) et qui fixera moins rapidement les pigments. Personnellement, j'utilise le papier aquarelle Montval de chez Canson. Grain fin, pressé à froid, 185 ou 300 g/m².


undefinedLe pinceau : J’utilise un pinceau qui absorbe bien l’eau et qui est plutôt fin (n°3 ou n°4). J’aime qu’il soit plutôt rigide, je trouve que cela facilite la mise en couleur, il est plus facile de suivre les contours et de ne pas déborder. Certains utilisent aussi des pinceaux à réserve d’eau. Pour ma part j’utilise des pinceaux Cotman, Winsor & Newton.


Concernant le reste du matériel, vous aurez besoin :

            - D'un tampon

            - D'encreurs Distress de chez Ranger (ou de recharges). Choisissez les couleurs selon vos goûts, mais j'utilise toujours la couleur worn lipstick pour les teintes rosées du visage et des membres. Un marron trouvera aussi toujours son utilité! (cheveux, ombres, chaussures...)

            - D'une pochette plastique (elle servira de "palette")

            - D'un godet d'eau claire

            - De chutes de papier aquarelle (elles serviront à effectuer des tests de teinte)




Les clés de la réussite :

           - Pour réussir à obtenir des dégradés bien fondus et homogènes, il est important de travailler alors que le papier est humide. Cependant, il ne doit pas être détrempé, sous peine de voir les couleurs filer au delà du motif. 

          - Le risque de gâcher le travail à cause d'un pinceau trop chargé en eau important. N'hésitez donc pas à essorer légèrement votre pinceau entre vos doigts pour éliminer le surplus qui risque de détremper le motif.

          - Rien de tel que l'entraînement pour réussir un beau motif! Il ne faut pas se décourager et apprendre de ses erreurs!!!





Réalisation Pas à Pas

1) Impression du motif

Imprimer le motif sur votre papier aquarelle (pensez à nettoyer rapidement votre tampons, surtout si vous avez opté pour la Stazon qui a tendance à agresser nos chers tampons...)

undefined


2) Mise en couleur du visage

          Pour la mise en couleur du visage, nous allons utiliser l'encre worn lipstick. Plutôt que de prélever l'encre directement sur l'encreur à l'aide d'un pinceau, nous allons transférer de l'encre par simple pression de l'encreur sur une pochette plastique.

undefined

          On observe alors la formation de petites gouttelettes d'encre sur la pochette qui deviendra alors notre palette.

undefined
           L'encre pure est trop foncée pour colorer le visage, on va donc diluer un peu d'encre avec de l'eau pour obtenir une teinte plus claire. Pour cela, prélever de l'eau avec le pinceau et diluer un peu d'encre en partant d'un coin de l'empreinte. Former ainsi une petite "flaque" de distress diluée.

undefined
               Faire un test de couleur sur une chute de papier aquarelle. Si la couleur semble trop pâle, ajouter un peu d'encre pure, si la couleur est trop foncée, ajoutez de l'eau.
undefined
          Une fois la teinte souhaitée obtenue, appliquez la généreusement sur le visage (le papier doit être bien humide, mais pas trop, afin d'éviter que la couleur ne file en dehors de la zone voulue) 

undefined
           Pendant que le papier est encore humide, prélever de l'encre pure à l'aide du pinceau (essorez délicatement le pinceau entre vos doigts avant de prélevez l'encre. Cela permet de vérifier qu'il ne reste pas trop d'eau et d'éviter un accident), et faites juste une touche sur chaque joue. Le rouge va alors légèrement diffuser.

           Si le papier est trop mouillé et que la couleur diffuse trop, rectifiez tout de suite en repassant de l'encre diluée sur tout le visage (des petits mouvements circulaires peuvent aider à estomper les pigments) puis attendre un peu avant de recommencer l'opération.

        Si le papier n'est plus assez humide et que l'encre ne fuse pas, trempez votre pinceau dans l'eau, essorez le légèrement pour éviter un surplus d'eau et estompez la couleur sur les joues par de petits mouvements circulaires.

undefined


3)Mise en couleur du pantalon


           Après le visage, nous allons passer à la mise en couleur du pantalon. En effet, il est préférable de ne pas travailler tout de suite juste à côté d'une zone que l'on vient de terminer. Si cette dernière est encore humide, les couleurs risquent de fuser entre elles. Nous reviendrons donc sur le pull-over et les cheveux quand le visage sera sec.

            Le pantalon est coloré avec l'encre peeled paint. On procède de la même manière que pour le visage. On dépose de l'encre sur la pochette plastique, et on dilue l'encre dans un coin.
undefined
               Cette encre diluée est alors appliquée uniformément sur le pantalon (attention de ne pas trop détremper le papier pour éviter que la couleur ne file en dehors du motif)
undefined

          A présent, nous allons foncer certaines zones pour donner du volume et donner un aspect réaliste au pantalon. Pour cela, il faut visualiser les zones à ombrer. Si on prend l'exemple d'une sphère ou d'un cylindre, les zones les plus éloignées apparaissent plus sombres que la partie située en avant. Ainsi, on utilisera cette constatation pour mettre en relief notre motif. Il faut donc foncer les bords du pantalon, les creux des plis et les zones d'ombre.

          Je commence généralement à travailler sur une jambe. Je fonce progressivement les zones en appliquant de l'encre de moins en moins diluée, pour finir par de l'encre pure que j'applique de façon beaucoup plus ponctuelle aux zones les plus sombres. Le rendu "fondu" est obtenu si toutes ces étapes sont faites alors que le papier est humide. Il ne faut donc pas hésiter à humidifier la zone de travail si elle parait trop sèche ou pour aider les différentes couches à fusionner entre elles.

undefined

Procéder ensuite de la même manière pour le reste du pantalon

undefined

4) Mise en couleur des cheveux

          Passons à présent aux cheveux! Nous allons utiliser un marron,que nous allons diluer de la même manière que précédemment, puis appliquer sur l'ensemble de la chevelure.
undefined

              On travail ensuite avec de l'encre plus ou moins concentrée pour souligner les mèches de cheveux. On peut, cette fois, éventuellement choisir de travailler sur papier sec, afin d'obtenir des lignes plus nettes, qui vont souligner le mouvement des cheveux.

undefined

5) Mise en couleur du pull-over

                Pour le pull-over, j'ai opté pour la couleur fired brick. Elle est appliquée de la même manière que précédemment, en commençant par l'encre diluée.

undefined

                    Commencez à foncer les bords avec de l'encre moins diluée, puis terminez avec l'encre pure.
undefined

6) Mise en couleur du reste du motif
                 A présent, il ne reste plus qu'à colorer le reste du motif en utilisant toujours la même technique!

undefined

7) Positionner l'ombre

                    Pour finir notre motif, et éviter cette impression de lévitation du personnage, nous allons positionner une ombre, à l'aide d'une encre marron diluée.
undefined

Et voilà! Votre motif est terminé! J'espère que vous serez arrivés jusqu'ici sans encombre. Et n'oubliez pas que c'est en s'exerçant qu'on arrive aux meilleurs résultats!
 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents